Home Santé & Bien-Être Inconfort musculaire lors de l’accouchement

Inconfort musculaire lors de l’accouchement

by Jennifer L

La grossesse est une étape très excitante et marque un avant et un après dans la vie de toute femme. Malgré la joie de savoir ce qui va arriver, le corps de la femme subit de nombreux changements pendant la période de gestation, certains étant plus visibles que d’autres. De plus, à ces changements, il faut ajouter certains inconforts musculaires que beaucoup de femmes ressentent même après l’accouchement. Bien connaître ces changements physiques et comment atténuer l’inconfort associé pendant la grossesse est essentiel pour préparer et réaliser le post-partum avec le moins d’inconfort possible.

CHANGEMENTS DANS LE CORPS PENDANT LA GROSSESSE

Au fur et à mesure que la grossesse progresse, le corps subit certains changements qui, bien que normaux et variables d’une femme à l’autre, peuvent être gênants. De manière générale, les principaux changements observés sont :

  • Modifications de la peau : pendant la grossesse, certaines démangeaisons surviennent en raison de l’étirement de la peau et de la sécheresse qui peut être due aux changements hormonaux. Une fois que vous avez accouché, cet étirement peut entraîner de petites vergetures, en particulier dans la région abdominale.
  • Transpiration : La plupart des femmes qui ont accouché déclarent transpirer abondamment pendant quelques jours. Il s’agit simplement d’une réaction du corps à l’augmentation de l’eau dans les tissus pendant la grossesse.
  • Pieds et chevilles enflés : la même rétention d’eau pendant la grossesse fait gonfler les pieds et les chevilles. Lors de l’accouchement, ce gonflement disparaît rapidement, surtout si la pleine mobilité est restaurée.
  • Prise de poids : la plus évidente et la plus importante pour une grossesse en santé. Après un accouchement, les femmes se retrouvent avec une silhouette très différente de celle qu’elles avaient avant la grossesse : une taille plus large, un ventre gonflé, une poitrine plus volumineuse… Une bonne alimentation, l’exercice physique et l’allaitement accélèrent la récupération du corps à sa silhouette habituelle.
Cela peut vous intéresser :   L'huile de CBD biologique est meilleure, pourquoi ?

INCONFORT MUSCULAIRE RÉSULTANT DE LA GROSSESSE ET DE L’ACCOUCHEMENT

En plus de modifier la silhouette, la prise de poids fait également partie des responsables des maux musculaires et articulaires chez la femme enceinte. En effet, plus de 50% (Stanford Children’s Health. sf) déclarent souffrir de ce type d’inconfort dès le deuxième trimestre, lorsque la charge physique supplémentaire commence à être plus perceptible et peut se situer entre 10 et 15 kilos au dernier trimestre. Les articulations, les muscles et les ligaments souffrent considérablement, le bas du dos, la région abdominale et surtout les jambes et les mollets étant assez touchés. Ces membres inférieurs peuvent également subir les conséquences de :

  • Rétention d’eau, provoquant un certain engourdissement dans les jambes.
  • Changement hormonal, lorsque des hormones comme la relaxine relâchent et affaiblissent les ligaments des articulations.
  • La posture qui, bien qu’elle affecte davantage le bas du dos et le dos, provoque un effet de jambes fatiguées chez la femme enceinte.

De plus, l’effort qui est fourni lors de l’accouchement influence aussi directement ces inconforts musculaires . Gardez à l’esprit que tous les muscles du corps participent à l’effort de mise au monde d’un bébé et il est presque naturel que les muscles du dos et des extrémités souffrent après tant de tensions.

De même, si le travail se prolonge, vous pouvez ressentir des crampes dans les jambes qui rendront plus tard vos cuisses et vos aines plus sensibles, voire douloureuses. Cela est dû à l’accumulation d’acide lactique, produit par l’extension et la flexion des muscles lors de l’adoption des différentes postures au moment de l’accouchement.

Cela peut vous intéresser :   Auto-tromperie : qu'est-ce que la dissonance cognitive et comment nous affecte-t-elle ?

D’autre part, il faut aussi rappeler l’effort physique auquel le corps est soumis pendant la grossesse et l’accouchement se poursuit plus tard avec les soins du nouveau-né. Cette nouvelle étape implique également de devoir adopter des postures nouvelles et répétitives qui peuvent également entraîner des affections musculaires, comme des lombalgies aiguës ou des tendinites.

COMMENT SOULAGER LES DOULEURS MUSCULAIRES POST-PARTUM

Afin de récupérer au plus vite et de calmer et soulager les gênes musculaires post-partum qui peuvent être subies, il existe certaines habitudes recommandées ou remèdes naturels à prendre en compte :

  • Exercice physique et correction de la posture : le mouvement soulage l’inconfort. Commencer par de courtes promenades ou des exercices doux et sans impact comme le yoga, le pilates ou la natation renforcera vos articulations, votre tronc, votre dos et votre plancher pelvien. De plus, le port de gaines ou l’utilisation d’un coussin d’allaitement permettront de corriger certaines postures et d’éliminer les tensions dans le bas du dos et le dos.
  • Application de chaleur : acquérir une bouillotte ou un coussin à appliquer sur les zones les plus douloureuses permet d’améliorer la circulation et de réparer les muscles qui ont le plus souffert lors de l’accouchement, notamment les jambes et l’abdomen.
  • Massages effectués par un professionnel : les massages soulagent instantanément les muscles et les ligaments, et peuvent inclure certaines crèmes aux ingrédients naturels aux effets antalgiques et anti-inflammatoires.
  • Hydratation et alimentation spécifique : il existe certains aliments, comme les agrumes, le thé, le curcuma, le gingembre, ou encore le poisson riche en oméga-3, qui possèdent également des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques pouvant contribuer au bien-être des articulations et des muscles. De plus, rester hydraté est essentiel pour que les muscles récupèrent.
Cela peut vous intéresser :   Comment éviter les courbatures et préparer les muscles

Enfin, même si pendant l’allaitement il faut faire attention aux contre-indications que peuvent avoir certains produits, il existe des solutions topiques naturelles qui peuvent également aider à soulager l’inconfort du post-partum. Par exemple, le produit La crème, à base d’ingrédients tels que l’arnica et le calendula, aide à détendre les tensions musculaires accumulées, à obtenir une sensation de confort et à prévenir les blessures. C’est un produit sans danger pour les femmes enceintes ou allaitantes.

5/5 - (1 vote)

Vous aimerez aussi